Que dire de l’Assurance-vie qui n’a pas encore été dit ? L’assurance-vie est le placement préféré des Français après le Livret A.

A qui s’adresse l’Assurance-vie ?

L’assurance-vie s’adresse à tout le monde. Vous n’êtes pas limité par le nombre d’assurance-vie : Vous pouvez en avoir plusieurs. Il peut même être recommandé d’en avoir deux ou trois, afin de minimiser l’impact de la fiscalité.

En savoir plus

Les raisons de ce succès

L’assurance-vie permet d’investir sur de multiples supports :

  • SICAV
  • FCP
  • Fonds en Euros
  • Fonds obligataires
  • SCPI

Chacun de ces supports peut lui-même investir en fonction d’une zone géographique, d’une thématique, d’un type d’action, d’un type d’obligation etc… et tout cela peut s’allier, se multiplier de manière exponentielle.

Selon votre profil risque et votre horizon de placement vous pouvez disposer dans les contrats d’Assurance Vie de 3 types de gestion :

  • Gestion libre avec les conseils de votre CGP
  • Gestion profilée selon des profils (Défensif/Prudent/ Équilibré/ Dynamique/Agressif) établis par la compagnie
  • Gestion sous mandat. Votre gestion est déléguée à des sociétés de gestion externes à la compagnie

L’Actif Général d’une compagnie est le Fonds Euro dans lequel les épargnants peuvent investir. Aujourd’hui plus de 70% de l’épargne financière en Assurance Vie est constitué de ce fameux Fonds Euro. Il est composé à plus de 85% d’obligations d’état, donc réputées sûres. La compagnie garantit un rendement minimum annuel et les bénéfices engrangés (effet cliquet, il ne peut baisser) ;

Depuis quelques années, compte tenu de la baisse des taux d’intérêt sur les marchés financiers, le rendement de ces Fonds Euros est en baisse régulière. En 2018, la moyenne du rendement après frais de gestion est de 1.80%. Il est inférieur au taux d’inflation constaté.

Chez certains assureurs, vous pouvez décider de demander à une ou plusieurs sociétés de gestion, de gérer pour vous votre épargne. Selon les compagnies ce service peut être accessible dès 25.000 € d’épargne. C’est un service personnalisé qui, dans la Banque, est réservé aux comptes dépassant 500 000 €.

Par exemple, supposons que vous ouvrez une assurance-vie en faisant un versement de 100 000 €. Au bout d’une année, cette assurance-vie vous a rapporté 5%, soit 5000 €. Vous décidez de racheter ces 5 000 €. Vous serez alors imposé, non pas sur 5000 €, mais sur 238 €. Si vous faites la même opération sur un compte titre, votre base imposable sera alors de 3 000 €.
L’assurance-vie permet de transmettre, hors succession, jusqu’à 152.500 € à chaque bénéficiaire pour tous les versements effectués avant les 70 ans du souscripteur. Au-delà, il y a exemption d’imposition si le bénéficiaire est le conjoint. Pour les autres, l’imposition est de 20%.

Comment s’inscrit l’assurance-vie dans un projet d’épargne ?

Comment s’inscrit l’assurance-vie dans un projet d’épargne ?

“L’assurance-vie sera utilisée pour épargner à moyens et long terme avec une volonté de minimiser le coût de la fiscalité de l’épargne. Le choix d’un contrat multi-supports, multi-gestionnaires est à privilégier, même si, au départ, vous ne choisissez que l’actif général de l’assureur ou le fonds en euros. En agissant ainsi, vous vous permettez de faire évoluer votre objectif d’investissement à moindre frais.
L’investissement peut être sécurisé, prudent, équilibré, dynamique, ultra-dynamique, c’est vous qui choisissez.

Sans conteste, l’assurance-vie est un bon support. Mais, encore faut-il savoir choisir le bon contrat et le bon partenaire.”

Pierrick TARDIF

SÉNÈQUE PATRIMOINE

Faites votre étude – Assurance-vie

Situation familiale
Vos intérêts

En utilisant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient exploitées dans le cadre de la demande de devis et de la relation commerciale qui peut en découler.